tractionnaire.com

Comment devenir tractionnaire routier ?

Pour de nombreux passionnés, le métier de tractionnaire routier est un rêve qu’il faut embrasser à tout prix. Le chemin qui permet d’exercer en toute légalité cette profession est long. Beaucoup pensent à tort qu’il suffit d’être titulaire d’un permis de conduire pour exercer à titre professionnel ce métier. Outre le permis, il existe d’autres conditions.

Être titulaire d’un permis C1E ou CE

La détention d’un permis de conduire est le minimum lorsque vous souhaitez embrasser la carrière de tractionnaire routier. Plus précisément, il vous faut avoir soit un permis C1E soit un permis CE. L’un comme l’autre correspond au permis remorque et véhicules de marchandises. On les appelle aussi « permis super-lourd », même si chacun a ses spécificités à savoir :

·       avec le permis C1E, vous pourrez conduire des véhicules dont le PTAC, c’est-à-dire le Poids Total Autorisé en Charge, est supérieur à 3,5 tonnes et inférieur à 7,5 tonnes, mais dont le PTRA ou Poids Total Réel Autorisé est inférieur à 12 tonnes ;

·       avec le permis CE, vous pourrez conduire des véhicules dont le PTAC est supérieur à 3,5 tonnes et qui sont attelés à des remorques ou des semi-remorques de plus de 750 kg.

Les permis s’obtiennent à l’issue d’une épreuve écrite et d’une épreuve de conduite. Ces épreuves permettent de vérifier que vous maîtrisez bien le Code de la route, ainsi que les règles de sécurité inhérentes à la conduite d’un tracteur.

Suivre une formation en transport routier

La formation en transport routier vous prépare aux épreuves hors circulation en vous permettant d’en apprendre davantage sur le Code de la route, l’attelage et le dételage ainsi que les vérifications de sécurité courantes. On vous enseigne par exemple à avoir vos documents à jour et à vous assurer que votre véhicule est en bon état de marche. Les pièces mécaniques doivent faire l’objet d’entretien régulier et être en très bon état quand vous prenez la route.

Vous êtes également formé à la conduite pratique à travers un entraînement au cours duquel vous devez parcourir une certaine distance en un temps record, tout en veillant à rester sur la piste et à ne pas heurter ou faire tomber les piquets. Vous apprenez aussi à faire la marche arrière.

La formation peut être suivie dans le but d’obtenir un diplôme de niveau V, notamment un BEP "conduite et services". Il vous permet d’exercer le métier de tractionnaire à titre professionnel. Vous pouvez tout aussi obtenir un CAP ou une CFP et prétendre à une attestation de capacité de transport.

Détenir une attestation de capacité de transport

L’attestation de capacité de transport est un document qui atteste que vous disposez bel et bien des capacités requises pour exercer à titre professionnel le métier de tractionnaire. En l’espèce, il vous faut une attestation de capacité « transport lourd de marchandises ». Elle est indispensable si vous souhaitez vous établir comme transporteur public routier.

Pour l’obtenir, lorsque vous êtes exploitant de véhicules de plus de 3,5 tonnes, vous devez être titulaire d’un diplôme de l’enseignement supérieur ou technique, d’où l’importance de la formation en transport routier.

tractionnaire.com